Back to top

Le challenge StarCraft II


Si battre les meilleurs joueurs du monde au Go était déjà un challenge, défaire des champions de StarCraft II est un objectif encore inatteignable.

Mais avant de discuter les raisons de cette difficulté, intéressons nous à ce formidable jeu de stratégie.


Présentation de StarCraft II



Le logo de StarCraft

Le logo de StarCraft II


StarCraft II est un jeu de stratégie en temps réel (également appelé RTS), comme par exemple Age Of Empires, Warcraft, ou Command and Conquer.

Pour gagner, un joueur doit développer son économie, créer une armée, et réussir à éliminer les troupes adverses.

Les RTS ont plusieurs différences avec d’autres jeux de stratégie comme le jeu d’échecs ou le jeu de Go :

  • Les troupes se déplacent sur le terrain à une certaine vitesse.
  • Pour voir une zone de la carte, il faut posséder une unité à proximité.
  • Il faut gérer une économie.
  • Il faut adapter sa composition d’armée à celle de son adversaire.



Notions de base du jeu


Avant de nous intéresser à la création d’IAs sur StarCraft, il est nécessaire d’avoir quelques notions de base sur le fonctionnement du jeu. Voici donc une présentation sommaire de l’univers de StarCraft, et des mécaniques de jeu.

L’histoire de StarCraft se déroule dans l’espace. Trois races s’affrontent sur différents champs de bataille : Les Terrans, les Protoss, et les Zergs.


Les différentes races de StarCraft

Les différentes factions sur StarCraft II


Il existe de nombreux champs de batailles (également appelés cartes), aux atmosphères différentes.

Chacune de ces cartes possède des positions stratégiques pouvant être exploitées.


Un exemple de carte de StarCraft

Un exemple de champ de bataille sur lequel deux joueurs peuvent s’affronter


Dans un premier temps, chaque joueur doit développer son économie. Le minerai et le gaz ainsi récoltés permettent de créer de nouveaux bâtiments, ou de nouvelles troupes armées.


base protoss

Une base de récolte Protoss


Chaque unité possède des avantages et des inconvénients. Certaines unités sont faibles et peu chères, d’autres sont plus fortes mais également plus onéreuses.

Certaines unités possèdent des capacités spéciales, ou bien peuvent faire des dégâts de zone. Il est primordial d’adapter sa composition d’armée aux unités adverses, afin de pouvoir remporter un combat.




l’e-sport sur StarCraft


L’essor des jeux vidéos multijoueurs et d’internet a permis l’arrivée de compétitions de jeux vidéos. Les joueurs peuvent s’affronter sur leurs jeux favoris, pour des sommes allant de quelques dizaines à quelques millions d’euros.

Maîtriser un jeu à un niveau compétitif est difficile. Cela demande de la réflexion, de la dextérité, et la maîtrise de mécaniques propres à chaque jeu.

L’e-sport sur StarCraft a commencé au début des années 2000. Plusieurs équipes de joueurs voient le jour, sponsorisées par de grandes entreprises coréennes, comme Samsung, SK Telecom ou KT.

Les joueurs sont investis dans une compétition acharnée, et certains joueurs excellent dans leur milieu.

Sur StarCraft, l’appellation bonjwa se réfère à un joueur dominant la scène e-sport sur une longue durée.

Ils sont admirés par la communauté, et parfois même considérés comme de véritables légendes.


Flash

Flash, l’un des quatre bonjwa de StarCraft 1


Au vu de l’intérêt porté à ces compétitions et du niveau de jeu des cyber-athlètes, on comprend aisément que se défaire de ces joueurs est un défi de taille.




Un challenge pour l’IA


L’objectif final pour une IA serait de réussir à battre les meilleurs joueurs du monde. Or, comme mentionné précédemment, il existe de très nombreuses compétitions sur StarCraft, et les enjeux stratégiques sont bien connus.

StarCraft possède de nombreuses caractéristiques faisant de lui un challenge pour l’IA.

Déjà, il est nécessaire de planifier chaque action sur le long terme, et d’avoir une compréhension fine des différents avantages stratégiques qu’il est possible d’obtenir. (En terme d’économie, de positionnement, de composition d’armée, …)

Aussi, le fait qu’il faille déplacer une unité à proximité d’une zone pour en avoir la vision signifie que l’IA doit savoir prendre l’information afin de s’adapter à son adversaire. Il peut également être bénéfique de dissimuler une information, ou de faire du bluff.

Pour que l’IA soit à égalité avec les êtres humains, il est nécessaire de limiter le nombre d’actions que réalise l’IA. Les joueurs professionnels ne faisant en moyenne “que” 300-400 actions par minute, il serait injuste que l’IA puisse en faire autant qu’elle le souhaite. (Une IA pourrait facilement faire plus de 100 000 actions par minute)

L’IA doit donc savoir définir ses priorités avec précision.




La communauté de créateur d’IAs sur StarCraft


Bien que peu connue, il existe une communauté de créateurs d’IAs sur StarCraft.

Les membres de cette communauté peuvent créer des IAs grâce aux outils de leur choix, et ces dernières peuvent s’affronter mutuellement grâce à un système de classement dédié.

Pour simplifier le développement, la limite d’actions par minute est extrêmement élevée (100 000 actions par minute).

Un tournoi entre les meilleures IAs est régulièrement organisé, permettant au vainqueur de remporter quelques centaines d’euros.




AlphaStar


Les jeux de stratégie en temps réel étant un véritable challenge pour l’IA, DeepMind a voulu créer une IA compétitive sur StarCraft, nommée AlphaStar.

[Work in Progress]

L’environnement d’apprentissage utilisé pour la création d’AlphaStar a été rendu public par DeepMind. Il s’appelle PySC2, et c’est avec lui que seront créées les IAs de ce projet.